[L'HEBDO] Le meilleur de la tech
Monde Numérique02 décembre 2023x
100
53:4849.26 MB

[L'HEBDO] Le meilleur de la tech

Cette semaine, on parle des ministres français privés de WhatsApp, d'Elon Musk qui insulte les annonceurs, des influenceurs virtuels, de la régulation de l’IA et des IA génératives d'entreprises. Je reçois le pionnier du numérique Rafi Haladjian et on se rend aux Orange Open Tech Days. Enfin, je vous parle de ma serrure connectée.

 L'ACTU           

Les ministres français privés de WhatsApp

Image générée par intelligence artificielle (ChatGPT/Dall-E)Image générée par intelligence artificielle (ChatGPT/Dall-E)

(02:34) À compter du 8 décembre 2023, les ministres français sont contraints d'abandonner WhatsApp et les autres applications de messagerie non françaises. À la place, ils pourront utiliser une sélection d'applications françaises, notamment Chap, conçue pour les fonctionnaires français, et Olvid, assurant la protection des données et le chiffrement des messages. Contrairement à WhatsApp, ces applications ont obtenu une certification de sécurité de premier niveau de l’ANSSI. Olvid se présente comme la messagerie la plus sécurisée au monde, bien qu'elle reste confidentielle avec seulement 100 000 utilisateurs pour le moment. 


Go fuck yourself!” : Elon Musk insulte les annonceurs

Elon Musk, invité du New York TimesElon Musk, invité du New York Times

(04:45) Elon Musk a vivement critiqué les annonceurs publicitaires lors d'une récente sortie publique. Le PDG de X, visiblement sans filtre, a exprimé son mécontentement envers les entreprises qui abandonnent massivement la plateforme depuis des mois. Invité d'une conférence du New York Times, il a directement attaqué les entreprises qui ont décidé de ne plus acheter de publicités, déclarant : "S'ils pensent pouvoir me faire chanter avec de la publicité, avec de l'argent, qu'ils aillent se faire foutre, ne faites pas de publicité". X, déjà confronté à une baisse de 50% de ses revenus publicitaires en juillet dernier, fait face à un avenir incertain.


Influenceuses virtuelles… mais revenus bien réels

(06:43) Les influenceuses virtuelles, phénomène en plein essor sur Instagram, bouleversent les normes de la célébrité en ligne. Prenez Aitana Lopez, par exemple, avec ses cheveux roses, son physique athlétique et ses 175 000 abonnés. Mais Aitana n'est pas réelle, elle est le produit d'une intelligence artificielle. Ces créations par IA génèrent des revenus considérables, séduisant les marques avec des coûts bien inférieurs aux influenceurs traditionnels.


La régulation de l’IA à travers le monde

(09:04) Les initiatives pour réguler les effets de l’IA se multiplient. En Europe, l'IA Act du Parlement européen vise à classer les applications d'IA en fonction des risques pour les utilisateurs, mais des négociations retardent son adoption. Aux États-Unis, la Maison-Blanche a publié un décret pour une IA sûre, différenciant la stratégie de l'UE. Les Britanniques ont joué un rôle dans l'accord international sur les lignes directrices de régulation. Londres a accueilli un sommet sur l'IA, envisageant de confier la régulation à des régulateurs existants. En Chine, 24 nouvelles règles encadrent les contenus générés par l'IA Générative, visant à stimuler l'innovation.


 LE DEBRIEF      

Les entreprises veulent dompter l’IA

Le "Debrief Transatlantique" avec Bruno Guglielminetti (Mon Carner)Le "Debrief Transatlantique" avec Bruno Guglielminetti (Mon Carnet)

(12:38) Amazon Web Services (AWS) a présenté Q, une IA sécurisée donnant aux entreprises un contrôle sur leurs informations. Orange, de son côté, a développé un moteur de recherche basé sur ChatGPT pour ses téléconseillers, capable de répondre aux questions techniques des clients en langage naturel. Ces avancées montrent comment les entreprises tentent de “dompter” l’IA pour se l’approprier en évitant les écueils des fuites d’informations et des hallucinations.

🎙 Le “Debrief Transatlantique” avec Bruno Guglielminetti

 L'INNOVATION      

J’ai installé une serrure connectée

(21:58) J'ai installé une serrure connectée et je vous raconte mon expérience. Le choix n'a pas été facile, car il existe de nombreuses marques et tout dépend du type de porte et de cylindre que l’on possède. J'ai opté pour la serrure Teddy Pro, discrète et silencieuse, qui offre une ouverture automatique grâce au Bluetooth de mon téléphone et se verrouille automatiquement après cinq minutes. La gestion à distance est facile, et permet d'envoyer des accès temporaires. Est-ce aussi sûr qu’une serrure classique ? Je vous dis tout dans “L’Innovation de la semaine”.

 INTERVIEWS     

Rafi Haladjian, du Minitel à l’Internet pervasif

Rafi Haladjian, entrepreneur du numériqueRafi Haladjian, entrepreneur du numérique

(28:18) Dans son livre "Tentative d'épuisement de l'avenir du futur", Rafi Haladjian offre un récit captivant de son parcours atypique, depuis la création de services Minitel jusqu'à ses récentes innovations technologiques, en passant par le lapin connecté Nabaztag. Le livre, mélangeant autobiographie, histoire des technologies et réflexions sur le futur. On y apprend comment, dès les années 80, le Minitel a été un tremplin pour de nombreux entrepreneurs. Cette période a posé les bases de l'Internet tel que nous le connaissons aujourd'hui. Haladjian raconte avec humour et ironie comment cette ère a façonné son parcours et forgé son regard sur l'évolution technologique. Il partage sa vision du "post-web", un avenir où l'information est omniprésente et personnalisée, comme un “GPS de l'information”.

🎙 Interview de Rafi Haladjian


Orange expose le futur de la fibre

Les Livebox 6 et 7 et la Funbox polonaiseLes Livebox 6 et 7 et la Funbox polonaise

(43:05) [PARTENARIAT] Cette semaine avait lieu les Orange Open Tech Days, une manifestation organisée par l’opérateur Orange pour présenter ses innovations et ses projets de recherche en cours. C’était notamment l’occasion d’en apprendre plus sur la Livebox, ce boitier de raccordement à Internet qui permet aujourd’hui d’atteindre des débits jusqu’à 1 gbps et même, pour les pro, jusqu’à 8 gigas. En outre, Orange présente la technologie 50GPON, qui permettra, elle, d’atteindre le débit théorique de 50 Gbps en utilisant la fibre optique traditionnelle.

🎙 Ollivier Courtel, responsable marketing box chez Orange France
🎙 Interview Fabienne Salliou, ingénieure chez Orange


IA,innovation,technologies,minitel,Actualité,intelligence artificielle,numérique,Tech news,high tech,actu tech,régulation,Actualités Tech,tech new,actu high-tech,