[L'HEBDO 06/05/23] La déferlante IA révolutionne (presque) tous les métiers
Monde Numérique06 mai 2023x
38
41:2537.92 MB

[L'HEBDO 06/05/23] La déferlante IA révolutionne (presque) tous les métiers

Cette semaine, on s'intéresse aux mots de passe, à un un détecteur d'ondes cérébrales par IA, à Macron qui chante (virtuellement) Aznavour, à un ChatGPT du droit et à l'impact de l'IA sur les métiers.

L'ACTU DE LA SEMAINE

Journée mondiale du mot de passe

Halte aux mots de passe trop faciles à deviner, place aux mots de passe forts, aux phrases de passe et aux clés de passe ! A l’occasion de la Journée Mondiale du mot de passe, qui vient d’avoir lieu le 5 mai, on fait le point sur les bonnes pratiques en la matière. Un mot de passe fort doit contenir au moins 8 à 12 caractères, des majuscules, des minuscules, des chiffres des caractères spéciaux. Mieux : utilisez des phrases de passe, pour contrer les attaques de dictionnaire (ex : pomme-cheval*poil2carotte). Évitez surtout les noms, dates de naissance ou prénoms de vos proches. Changez régulièrement vos mots de passe et ne réutilisez pas les mêmes partout, même légèrement modifiés. Enfin, pourquoi ne pas utiliser un gestionnaire de mots de passe ? La prudence est de mise car l'IA pourrait menacer la sécurité des mots de passe en analysant vos habitudes. A noter : Après Apple, Google vient d’adopter les « pass key » pour une connexion universelle via Fido, avec empreinte digitale, reconnaissance faciale ou code PIN sur smartphone. (01:27)

Snapchat a-t-il lancé son IA trop vite ?

L'IA MyAi de Snapchat aurait des failles de sécurité et encouragerait des comportements inappropriés. Une journaliste s'est fait passer pour une ado de 13 ans en relation avec un homme de 30 ans, et l'IA l'a encouragée sans alerter sur la situation. L'âge n'était mentionné que dans le profil et le chatbot n'a pas su l'interpréter. Snapchat aurait corrigé le problème, mais des questions de vie privée subsistent, comme la localisation malgré la désactivation. De plus, MyAi est omniprésent sauf avec un abonnement Premium, ce qui a fait baisser la note de Snapchat dans l'App Store. (05:48)

Des dizaines de sites d'actualité générés par IA

Selon une étude de Newsguard, spécialiste de la lutte contre les fake news, 50 sites d'information seraient entièrement générés par de l'IA. Ces sites ressemblent à des blogs amateurs ou à des sites d'information traditionnels, en anglais et en français. Les IA génératives ne sont pas toujours précises et peuvent induire en erreur. Pour détecter ces sites, quelques signaux d'alerte existent : articles non signés ou signés par des noms étranges, rythme de publication élevé, répétitions et formules bateau, messages trahissant l'IA et présence massive de publicités, visant à générer des revenus. (08:10)

L'INNOVATION DE LA SEMAINE

L’IA qui lit dans les pensées

Jerry Tang, étudiant en informatique à l'Université du Texas, a créé un décodeur de pensées utilisant une IA similaire à ChatGPT. Cette expérience novatrice utilise une IRMf pour traduire l'activité cérébrale en texte, capturant ainsi les histoires écoutées, regardées ou imaginées par les individus. Contrairement aux implants cérébraux invasifs, cette méthode non intrusive suscite des préoccupations éthiques. Bien que le décodeur puisse interpréter les histoires, les traductions peuvent être approximatives et différer des enregistrements originaux. Son utilisation requiert un consentement, mais peut-on vraiment exclure un usage futur comme détecteur de mensonges ? (10:44)

LES INVITES DE LA SEMAINE

Grâce à l’IA, Emmanuel Macron chante Charles Aznavour

🎙Anis Ayari, de la chaîne YouTube Defend Intelligence

Le clonage de voix est l’une des applications les plus spectaculaires de l’intelligence artificielle. Cela ouvre des possibilités intéressantes pour produire des contenus mais cela engendre aussi de nombreux risques d’usurpation d’identité, avec des conséquences inquiétantes. Anis Ayari, de la chaine YouTube Defend Intelligence, a réussi à cloner la voix d'Emmanuel Macron et à lui faire chanter du Charles Aznavour. Malgré quelques imperfections musicales, le résultat est spectaculaire. Selon cet ingénieur en IA, tous les outils nécessaires à ce type de réalisation sont aujourd’hui disponibles. Cette expérience, ici bon-enfant et sans conséquence, fait toucher du doigt la puissance des modèles de clonage de voix qui pourraient avoir des conséquences effrayantes. (13:36)

L'IA s'empare du droit

🎙 Léa Fleury, co-fondatrice d’Ordalie.tech

Plusieurs chatbots de consultation juridique viennent de voir le jour. Parmi eux, Ordalie.tech est une sorte de chatGPT du droit français. Il vise à rendre l'information juridique plus accessible et à répondre aux interrogations juridiques. Il utilise un modèle de langue LLM basé sur GPT 3.5 et sur des modèles développés spécifiquement pour offrir des réponses précises. Actuellement, il intègre les codes juridiques, en attendant l’ajout de la jurisprudence et des conventions collectives. « Les informations fournies par Ordalie sont fiables, assure Léa Fleury, car elles sont basées sur des recherches juridiques et elles sont sourcées ». Un tel service menace-t-il la profession d’avocat ? La co-fondatrice y voit plutôt un soutien technique qui permet un accès rapide à des consultations juridiques de base. (23:36)

« Il y a toujours eu des scénarii catastrophes à chaque révolution technologique »

🎙Georges Nahon, spécialiste de la tech américaine 

L’IA va-t-elle provoquer la disparition de centaines de millions d’emplois, comme le prévoient certaines études ? Quel est l'impact de l'intelligence artificielle sur les métiers ? Pour Georges Nahon, ancien président d’Orange dans la Silicon Valley, chaque nouvelle technologie a généré des peurs dans le passé. Il admet cependant que l'IA présente des "éléments de risque" inédits par rapport aux technologies d’avant.

Concernant l’impact sur l'emploi, il s'interroge surtout sur la capacité des économies mondiales à former rapidement des travailleurs qualifiés pour s'adapter à ces évolutions. Il cite IBM, qui prévoit de remplacer 30% des emplois administratifs et de support par de l'IA, et souligne que de nombreux métiers, dont le juridique, seront touchés.

En ce qui concerne l’investissement dans les technologies, Georges Nahon estime que l’irruption de l'IA a pris de court la Silicon Valley. Il note un désintérêt pour les startups du Web 3 depuis l’arrivée de ChatGPT. (29:44)

IA,informatique,#droit,innovation,voix,snapchat,technologies,intelligence artificielle,numérique,