Le metavers conduit à une hyper-personnalisation du monde (Michel Lévy Provençal, prospectiviste)
Monde Numérique20 février 2024x
155
21:4619.94 MB

Le metavers conduit à une hyper-personnalisation du monde (Michel Lévy Provençal, prospectiviste)

Selon le prospectiviste Michel Lévy Provençal, co-auteur du livre "Metaverse", la VR et l'IA conduisent vers une perception hyper-personnalisée du monde.

Le metavers, ce concept d'univers virtuel connecté popularisé par Mark Zuckerberg, semble passé de mode. Pourtant, Michel Lévy-Provençal et Morgane Soulier ont choisi d'y consacrer un livre, "Metaverse", aux éditions Grasset. Les auteurs estiment que les promesses du metavers commencent à se concrétiser. La sortie du Vision Pro d'Apple renforce cette perspective, marquant une évolution significative vers des technologies plus intégrées à notre quotidien. La convergence entre metavers, réalité virtuelle, intelligence artificielle et d'autres éléments comme la blockchain, semble inévitable et dessinent déjà un monde futur. 

INTERVIEW

Monde Numérique : pourquoi un livre sur le metavers alors que ce sujet semble passé de mode ?

Michel Lévy-Provençal : Je ne crois pas que ce soit passé de mode. Si l’on se réfère à la courbe de Gartner sur les technologies, je pense qu’après le « pic des attentes » et le « gouffre des désillusions », nous entrons maintenant dans la vraie phase de la « productivité » où les choses sérieuses vont commencer.

 Le metavers est basé sur la réalité virtuelle, que pensez-vous du Vision Pro d’Apple sorti récemment ?

 Je crois à son succès futur pour plein de raisons. D'abord parce que, anthropologiquement, on a toujours vu la technologie se rapprocher de nos corps (le cinéma, puis la télévision, puis le smartphone, etc.). Aujourd'hui, arrivent les casques de réalité virtuelle hyper personnalisés qui créent des mondes à quelques centimètres de nos yeux. En un an, les images sont devenues hyper réalistes. Dans un an ou deux, on va vivre exactement la même chose avec les univers 3D interactifs qui alimenteront le métavers.

 Vous croyez à une convergence entre metavers, réalité virtuelle et intelligence artificielle ?

 Oui, et j’ajouterais même d’autres éléments, comme la blockchain. Plus on avance dans la maîtrise de ces technologies, et plus nous allons être capables de créer des environnements et des interlocuteurs ultra personnalisés qui vont répondre parfaitement à nos attentes. Cela engendrera des relations nouvelles et aussi de l'addiction, et peut-être même une capacité à être en relation permanente avec ces environnements ou avec ces avatars ou ces dispositifs d'interaction.

 En tant que prospectiviste, quels scénarios imaginez-vous pour le futur ?

 Dans le livre, nous évoquons quatre scénarios ; que nous avons d’ailleurs élaborés avec l’aide de l’intelligence artificielle. Nous pouvons notamment prévoir l’avènement d’une époque d'hyperpersonnalisation, qui pourrait conduire à une épidémie de solitude et à une perte des communs. Le stade ultime étant que chacun vive dans sa propre réalité. Ce n’est pas un monde auquel j’aspire particulièrement mais je pense qu’il faut s’y préparer afin de pouvoir y faire face au mieux.

“Metavers” (Grasset) de Morgane Soulier et Michel Levy Provençal

IA,technology,informatique,digital,innovation,VR,technologies,Actualité,numérique,Tech news,high tech,actu tech,metavers,Actualités Tech,tech new,actu high-tech,réalité virtuelle,