[Edito] Tiktok : pourquoi l'appli chinoise fait-elle si peur ?
Monde Numérique (vidéos)09 mars 202300:05:05

[Edito] Tiktok : pourquoi l'appli chinoise fait-elle si peur ?

Addiction, abêtissement, fuites de données personnelles, voire espionnage…  L’application TikTok fait figure de pestiférée. Pour quelles raisons ? Désinstaller l'appli peut-il régler le problème ? 
Cela fait un moment que l'appli vedette de la société Bytedance est dans l'oeil du cyclone. Les critiques portent notamment sur l'addiction qu'elle suscite chez les utilisateurs, notamment les plus jeunes. L'algorithme de recommandation de TikTok est en effet particulièrement efficace, il permet à l'application de cibler les intérêts des utilisateurs en analysant leur comportement rapidement et de manière très précise. Et puis, Tiktok suscite aussi des inquiétudes quant à des risques de fuites de données et même de l'espionnage au profit de la Chine. C'est la raison pour laquelle les autorités américaines et européennes demandent à leurs fonctionnaires de désinstaller l'appli de leurs smartphones. 
Désinstaller l'appli ne règle pas tous les problèmes
Désinstaller l'application Tiktok n'est pas une garantie de totale confidentialité. En effet, des milliers d'autres applications collectent et partagent avec TikTok des renseignements sur les utilisateurs. Cette pratique est rendue possible grâce à l'utilisation du kit de développement de TikTok, mis à disposition des éditeurs d'applications pour qu'ils puissent développer des services liés à l'appli. Il faut également compter avec les trackers publicitaires sur les sites web qui permettent à TikTok d'analyser le comportement des internautes. Enfin, des courtiers en données agrègent des milliards de données et les revendent pour des utilisations commerciales, ce qui constitue aussi des risques de fuites de données vers la Chine. Cela dit, ces pratiques ne sont pas réservées à TikTok. Tous les réseaux sociaux et plateformes d'envergure se livrent au même petit jeu. Du coup, certains se demandent, en Europe, pourquoi TikTok serait plus fautive que Google ou Meta qui font la même chose. 
Rencontre avec le gouvernement
Bytedance sent poindre le danger et réagit en annonçant un projet baptisé Clover qui prévoit de stocker les données des utilisateurs européens dans des data centers situés en Europe. Le ministre français du numérique Jean-Noël Barrot doit rencontrer vendredi prochain des représentant de TikTok. Cela permettra-t-il d'apaiser les craintes à l'égard de l'application chinoise ?
TikTok, informatique, innovation, numérique, réseaux sociaux, technologies,